Les mycoses génitales

Plus généralement nommées mycoses, les infections gynécologiques sont malheureusement répandues. Si besoin, voici une statistique qui finira de vous convaincre, environ un cas sur 5 des examens réalisés par les laboratoires sont fait pour ce type d’infection.

La gêne occasionnée et la douleur sont si importantes qu'elles forcent la femme touchée à consulter en urgence un gynécologue. Dans la plupart des cas, ces infections sont bénignes, les mycoses vaginales restent cependant elles sont difficiles à vivre.

Le coupable n’est autre qu’un champignon connu et que l’on trouve fréquemment : mycoses vaginales. A l'origine des mycoses vaginales, qui possède un nom plus poétique : "muguet vaginal", il s’agie en fait d’un champignon de la famille des levures : le Candida albicans.
Ce champignon peut toucher toute les parties de l'organisme : de la bouche à l’intestin, en passant bien évidemment par le vagin. La majorité du temps, il n’entraine pas de souci de santé.
En effet sur 1/4 des femmes qui portent ce champignon, les 3/4 d'entre-elles subiront au moins une infection vaginale durant leur vie.

Il est difficile de savoir exactement pourquoi, mais il existe plusieurs pistes. L'origine de cette infection est compliquée. Pour une partie des femmes, la contamination provient d’un facteur externe, que cela soit par contact sexuel ou via un objet infecté (on pensera forcément aux toilettes publiques).

Mycose vaginale

Toutefois pour la majorité des femmes, la mycose vaginale est spontanée et provient d'un changement de l'équilibre naturel. La composition microbienne du vagin repose sur une interaction compliqué entre bactérie, champignons et autres organismes généralement sans danger. Donc si l'équilibre est brisé, l'un de ces microbes se développe de façon incontrôlée et peut engendrer une mycose vaginale. C’est souvent ce qui arrive avec le fameux champignon candida albicans qui nous intéresse aujourd’hui. Nous nous demandons tous ce qui fait que ces micro-organismes naturellement inoffensifs deviennent tout d'un coup un problème.

Les causes possibles

En réalité cette modification peut provenir de nombreux facteurs :
que cela soit une grossesse, une période menstruelle, des acidités vaginale, d'une contamination de l'intestin, du diabète, des maladies endocriniennes, d'une prise de médicaments antibiotiques, d'une teneur de sucre dans les secrétions vaginales qui augmentent, d'une infection par le virus du sida ou encore d'agressions chimiques par des savons acides et par le chlore des piscines.
Une fois que l'infection a commencé, les signes sont clairs : démangeaisons en permanence de la vulve et de l'entrée du vagin. Celle-ci devient rouge et se gonfle. En général cela s'accompagne de pertes blanches épaisses et crémeuses, brûlures vaginales pendant que vous urinez, des rapports sexuels douloureux. Autant de soucis qui vont renre la vie impossible.